AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Règle de RP

Aller en bas 
AuteurMessage
Archibald Garkam
Chef du Dogtown gang
Chef du Dogtown gang
avatar

Nombre de messages : 473
Age : 27
Clan : Dogtown gang
Rang : Chef de clan
Race : Humanoïde
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
PV:
135/135  (135/135)
EN:
135/135  (135/135)
XP:
46/50  (46/50)

MessageSujet: Règle de RP   Dim 2 Mar - 17:25

Les Bases :
- Le RP doit être tout le temps écrit à la 3ème personne.
- Le temps utilisé en RP est le passé simple et l'imparfait.
- Ne cherchez pas à faire de phrases trop complexe, il faut que cela reste compréhensible.
- Il faut aussi bien ponctuer et aérer en sautant des lignes pour alléger le texte.
- Tout ce qui sont hors pensées ou dialogue est alors en italique

Pensez donc à utiliser la fonction "Prévisualisation" pour avoir une vue d'ensemble.

Les pensées et la prise de parole :
- La prise de parole ce fait au discours direct.
- Pour signaler que votre personnage prend la parole, veuillez utiliser les guillemets (") ou les tirets (-).
- Les pensées ce font entre étoiles, *.
- Elles se font aussi au style direct.

Il est possible si vous le souhaitez de mettre de la couleur pour les pensées ou les propos de personnages distincts. Cela est même recommandé.

La cohérence du RP principal:
- Votre personnage ne peut pas se trouver à 2 endroits différents à la fois.
-Vous devez toujours précisez d'où vous venez et où vous allez. En précisant bien sûr par quel moyen et quelle étape vous êtes passé pour vous acheminez jusqu'à cet endroit.
- Vous êtes les "yeux" de quelque chose de virtuel, il faut donc décrire le plus précisément possible, les sensations, les lieux...

Les RP annexes:
Il existe des Zones de RPs annexe, tel que la zone de combat ou le RP libres. Ils sont là afin de vous permettre de pouvoir RP sans avoir aucun lien avec votre RP principal.

Conseils :
Si vous manquez d'idées ou n'avez simplement pas l'habitude, voilà quelques exemples d'éléments à préciser dans votre jeu :

-Dites toujours d'où vient le personnage et où il va, à quelle heure, et pourquoi. Expliquez comment il en est arrivé à cette situation.
-Reprenez les messages précédents et utilisez chaque élément, décrivez ses pensées ou ses réactions face aux derniers évènements.
- Décrivez sa condition physique et mentale, ses gestes et mimiques. N'oubliez pas qu'il dispose généralement de cinq sens.
- Tenez compte des impératifs logiques, ainsi que du décor, de la faune et de la flore.
- Détaillez ses réactions par rapport à son environnement et les gens qui l'entourent, ses pensées concernant ceux-ci, négatives comme positives.
Signalez s'il n'entend pas ou ne répond pas à quelque chose. Il éprouve aussi des émotions et sentiments : de l'anxiété, des regrets, de la mélancolie, du bonheur, de l'amour, de la honte, timidité, tristesse, de l'assurance, peut déprimer ou se moquer, être gratuitement méchant, sadique, intéressé, manipulateur, ou au contraire généreux, courtois, bienveillant, doux, etc. Hors caricatures volontaires, évitez tout de même les personnages manichéens, personne n'est tout blanc ou tout noir.
- Décrivez son attitude, son physique, ses vêtements, sa manière de se tenir, ainsi que les objets qu'il porte.



Mise en forme de ce qui est dit précedemment :

Le soleil venait à peine de se lever, et contrairement à d'habitude, Archibald était déjà debout. L'homme à pilosité disproportionné se tenait debout devant la fenêtre les coudes posait sur le rebord et la tête tenu entre ses mains. Il regardait au loin devant lui à travers les batiments qui s'étalait devant lui tel des épis de blé dans un champ. Son regard se perdait dans le vide et personne n'était là pour le sortir de ses pensées. Son "co-locataire', le jeune Bastien Rendar était partit en mission, et cela angoissait fortement le vieil homme. Soudain un vacarme, qui provenait du bas de l'immeuble où se trouvait Archibald. L'homme à la face de singe sortir du méandre de son esprit et regarda se qui était en train de se dérouler dans la rue.
Une jeune femme, d'une vingtaine d'année était entourée d'un dizaine d'homme prêt à la violer. Archibald savait très bien que ce monde était devenu un déchet, et que chaque jour des milliers de crimes, viol et autre atrocité ce déroulaient, il le savait et se sentait impuissant, c'est pourquoi lorsqu'il vut cette jeune demoiselle en détresse, il Alla ramasser son arbalète, ses deux couteaux qu'il plaça dans leurs fourreaux à l'intérieur de ses bottes et se retourna vers son adorable boule de poil. Cette dernière s'amusait avec une espèce de balle en caoutchouc extrêmement solide.


"Allez Xortir, faut y aller on a besoin de nous en bas" dit il avec un léger sourire.

La bête lâcha sa balle, s'approcha d'Archibald et lui grimpa le long du corps afin de se placer sur son épaule. Le vieil homme sortit de chez lui, mais ne prit pas la précaution de fermer la porte à clef. Il descendit les escaliers tranquillement et une fois arrivé au rez de chaussé, il s'arrêta quelques minutes, arma son arme et y plaça deux carreaux noires. Il ouvrit la porte de l'immeuble et tira les deux coups de son arbalète, les projectiles se déplacèrent silencieusement dans l'air et vinrent se planter dans la nuque de deux des agresseurs qui s'étalèrent au sol, laissant apparaitre derrière eux la jeune femme quasiment entièrement nue, seul un bout de tissus caché sa poitrine ainsi que son sexe. Les huit hommes restant se retournèrent brusquement en direction d'Archibald. Ce dernier s'était appuyé contre le mur du bâtiment avait abaissé son chapeau sur son visage et avait rechargé son arme. Quand à Xortir il s'était blotit contre son épaule et somnolait à moitié.
L'un des voyous sortit du lot et s'approcha de l'homme à la forte pilosité, laissant apparaitre une dague.

"Qu'est s'ke tu as le vioc'? T'as un blèm'?" Cracha l'homme.

Archibald remit son couvre chef en place en le poussant du bout du doigt et regarda droit dans les yeux. Le regard foudroyant qui sortait de ses yeux vert pétrifia le jeune gangsta durant quelques secondes, qui une fois ses esprit repris, se retourna vers son groupe.


"Hé les gars r'gardait moi ce monstre, steuplé même pas mon chien voudrait d'sa"

Le petit comique explosa de rire, et re pivota en direction d'Archibald. Une fois sa rotation terminée, le jeune s'étala au sol un carreau planté entre les deux yeux. L'ex-capitaine s'approcha du corps dénué de vie, arracha le carreau du crane du voyou essuya la lame sur les habits du mort et le replaça dans son carquois. Le vieil homme releva la tête en direction du groupe stupéfait.

"Voici le sort qui arrive à ceux qui se foutent de la gueule de mon petit Xortir - Dit alors l'ancien militaire tout en grattant sa petite boule de poil - quand à vous, vous feriez mieux de vous casser d'ici, et de ne plus embêter personne à Dogtown... compris?"

"Héhéhé..."
Ce rire sordide ce fit entendre, le son venait de l'arrière du groupe, lorsque soudain une énorme masse de muscle passa entre les jeunes voyous et se posta face à Archibald.

"Tu crois me faire peur petite vermine? Ici c'est chez moi, et toi tu arrives et tu fais ton fanfaron, tu tus mes hommes et puis après tu veux qu'on se casse? Ton cran me plait bien, dommage que je doive te tuer pour venger mon petit frère..."

Archibald leva le pied de la face du voyoux qu'il venait de tuer et le scruta un peu puis alterna son regard entre l'armoire à glace et le mort.

"Ça se voit que c'est ton frère... la même face de c**..."

La colère monta dans le corps du gros plein de muscle qui donna immédiatement l'ordre à ses hommes de tuer le vieil homme. Deux hommes arrivèrent alors en courant, un carreau parti et se planta dans la tempe de l'un des malfaiteurs qui s'effondra, quand à l'autre il continuait sa course vers l'homme-singe, qui se décolla du mur, arma son poing et frappa de toute ses forces dans le nez de l'assaillant. Le craquement du cartilage du pauvre homme se fit entendre par toutes les personnes présentes dans la rue. L'homme vacilla quelque temps et s'étala par terre. A peine en avait il finit avec la première vague qu'une deuxième arriva. Archibald se baissa attrapa ses deux couteaux qu'il planta instantanément dans l'aine des deux larbins de la porte blindée. Puis il se releva, attrapa les couteaux par les lames et les lança en direction des deux voyous qui était encore au coté de l'armoire à glace. La pointe de la lame toucha la peau, puis la glotte et perfora finalement la trachée. Les deux hommes se tenait le cou afin d'éviter au sang de sortir mais il était trop tard, au bout de peu de seconde il s'effondrèrent à leurs tours. Seul Archibald et l'armoire à glace se tenait encore debout. Le chef du clan se sentait déboussoler, neuf de ses meilleurs hommes venait de périr face à cet inconnu.

"Put***, et dire que tu m'as fait me dépenser alors que je viens à peine de me lever... Je te hais bâtard..." sorti Archibald tout en rechargeant son arbalète.

Il leva son bras et pointa l'homme. Celui ci prit d'une colère immense s'élança en direction de l'homme-singe qui tira ses deux carreaux qui vinrent se planter dans l'épaule de l'homme qui ne changea pas de trajectoire.


"Personne ne m'a jamais battu, moi le grand Jin, chef des Dogtown leaders, et ce ne sera pas une espèce de singe mutant qui va commençait!"

Jin se trouvait maintenant à deux mètres de l'homme à la forte pilosité. Il prit impulsion et décolla dans les airs arma son poing laissant apparaitre un énorme poing américain et s'apprêta à l'abattre sur Archibald, qui se décala sur le coté gauche, et lorsque le chef des Dogtown Leaders arriva au niveau d'Archibald, ce dernier en profita pour lui assainir un coup de genoux dans le ventre. Jin cracha une gerbe de sang et resta à quatre pattes par terre.


"Les Dogtown Leaders... C'est pas le clan qui domine la parti sud de la ville ça??? Sont vraiment mauvais là bas..."
pensa tout haut l'ex-capitaine en se dirigeant vers la porte de son bâtiment.

Jin se releva tant bien que mal, récupéra l'un des couteaux de lancé de l'homme singe et lui lança dessous. Les deux couteaux volèrent droit vers la nuque d'Archibald qui se retourna brusquement postant ses griffes devant son visage. Les armes heurtèrent les griffes et s'arrêtèrent instantanément.


"Merci, j'ai failli les oublier..."

*Bon finis de rigoler va falloir l'achever sinon je vais pas pouvoir aller me recoucher*

Archibald, posta sa main au niveau de son épaule où se trouvait Xortir qui vint à l'intérieur de sa paume. L'ancien militaire posa le petit être sur l'arbalète à la place des carreaux et tira sur Jin.


"A toi de finir le boulot Xortir, moi je suis crevé..."

La boule de poil fut propulsé vers le jeune chef de clan, et s'agrippa à son visage, plantant ses dents dans la figure de Jin, puis une fois que Xortir fut rassasié, il se décrocha et revint sur l'épaule du chef du Dogtown gang. Durant ce temps, le pauvre Jin criait de douleur, le visage couvert de sang et parsemé de blessure profonde.

"C'est qui le monstre maintenant... en te voyant je dirais que c'est toi... et au faite, juste un conseil, ne t'attaque plus jamais au Dogtown Gang, les ghettos sont bien plus dangereux que les quartiers du Sud. Et ici, c'est mon territoire..."

Sur ces mots Archibald retourna dans son appartement et se coucha attendant le retour de son petit protégé: Bastien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xantarworld.forums-actifs.com
 
Règle de RP
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règle sur la bataille navale.
» Règle vol forge world
» Une règle hexagone
» Règle Pirates
» Règle de tir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Xantar World :: Accueil :: Règles-
Sauter vers: